Téléphonie: Le gouvernement annonce une bonne nouvelle

Le Gouvernement Guinéen a décidé de supprimer les frais de roaming entre la Guinée et 6 autres pays ouest-africains pour faciliter la communication entre les pays de la Sous-région. Cette mesure est entrée en vigueur le vendredi 31 mars 2017.
Pour éclairer la lanterne de la population sur cette innovation, le Ministre des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, en compagnie du Directeur Général de l’ARPT et des opérateurs de téléphonie mobile, a échangé ce lundi 03 avril 2017 avec les hommes de médias. Face aux journalistes Moustapha Mamy Diaby a donné de larges informations sur cette initiative notamment, sur ses avantages qui viennent ainsi alléger les surcoûts liés à la communication des consommateurs ouest Africains.

A rappeler que c’est dans sa quête pour une meilleure intégration et du rapprochement des peuples africains, que le sommet des chefs d’Etats et de gouvernements Africains a pris une résolution demandant aux Ministres des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique, de veiller à la suppression de toutes les barrières qui limiteraient l’intégration des peuples, y compris l’usage des technologies de l’information et de la télécommunication. C’est pour le suivi et la mise en œuvre de cette résolution que le Ministre Moustapha Mamy Diaby a invité les consommateurs à la vigilance, et les a exhortés à signaler toutes les anomalies liées à l’opération afin de les rétablir dans leur droit.

Outre la Guinée, le Sénégal, le Mali, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Sierra Léone et le Togo signataires de ce protocole, le souhait du Ministre Moustapha Mamy Diaby est d’élargir cette volonté des Chefs d’Etat membres de l’Union Africaine dans les 54 pays Africains. La démarche vise à parvenir à l’établissement d’un marché commun. Pour y arriver Moustapha Mamy Diaby mise sur l’établissement de l’interconnexion terrestre des pays africains sous régionaux. Cette interconnexion terrestre des pays africains permettra aux consommateurs de pouvoir communiquer avec des tarifs locaux quel que soit le positionnement de celui-ci.

Avant de passer à la phase de question-réponse, le Chef de département des Postes et Télécommunications a aussi invité les pays Africains qui n’ont pas encore adhéré à cette résolution, de rejoindre cette dynamique pour le bonheur de l’Economie Africaine et des Consommateurs.