Du Tchad au Mali 500 victimes de traite secourues

C’est l’opération Epervier, coordonnée par Interpol, menée simultanément au Tchad, au Mali, en Mauritanie, au Niger et au Sénégal qui a permis de faire cette découverte.
Plus de 500 personnes victimes de traite d’êtres humains ont ainsi été secourues par la police.
L’opération menée entre le 6 et le 10 novembre a également permis l’arrestation de 40 trafiquants présumés.
Ils seront poursuivis pour traite d’êtres humains, travail forcé et exploitation d’enfants.
Les victimes ont été forcées à s’adonner à des activités allant de la mendicité à la prostitution.
Interpol cite l’exemple d’une Nigériane de 16 ans qui s’était vu promettre un travail au Mali pour pouvoir envoyer de l’argent à sa famille et qui a été forcée à se prostituer par son « parrain » pour rembourser ses frais de voyage.